Catégorie : Syndicalisme

Le syndicalisme à l’épreuve de la Première Guerre mondiale

Le syndicalisme à l’épreuve de la Première Guerre mondiale

Le syndicalisme sort grandi de la première guerre mondiale. En ce sens il est un marqueur décisif de l’évolution des sociétés en guerre, mais aussi des perspectives de reconstruction à court et à long terme. Il est porteur d’une modernité dont les traces se retrouvent dans l’organisation internationale du travail, dans les programmes économiques et sociaux qui se développent dans tous les pays du monde au XXe siècle.Avec le soutien de l’Institut CGT d’histoire sociale et du Centre d’histoire sociale du XXe siècle

http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4304

 

 

François Fillon s’amuse à rappeler son rôle dans les errements de la gauche molle

En visite à Las Vegas, M. François Fillon a déclaré « J’ai ouvert les télécommunications à la concurrence. Vous pensez qu’il y aurait de l’Internet en France si on avait toujours France Télécom avec des fonctionnaires? »

Évidemment les 53.000 fonctionnaires appartenant toujours aux effectifs d’Orange (ils représentent encore environ la moitié des effectifs français, dont la majorité des techniciens) sont particulièrement choqués par cette nouvelle sortie contre les fonctionnaires, que M. Fillon entend faire disparaître à vitesse grand V s’il accède aux fonctions présidentielles.

Il est peut-être plus utile de lui rappeler ce que l’entreprise publique et les fonctionnaires de France Télécom ont su réaliser ! Mais peut-être pas qu’à lui !

Albert Perrot est mort.

Fondateur de l’Institut CGT d’Histoire sociale de la Seine-Maritime dont il fut vice-président, j’y ai côtoyé Albert Perrot pendant une une douzaine d’année. C’était un humaniste fraternel, toujours calme, toujours déterminé, toujours modeste, passionné de culture ouvrière.

Albert est mort le 9 novembre 2016. Il aurait eu 90 ans le 5 janvier prochain.

C’était un grand homme !

Albert Perrot sera inhumé ce 16 novembre à Fay-aux-Loges (Loiret). Un hommage lui sera rendu le vendredi 18 novembre à 11 h, à la salle Navalis du CE de Dresser, boulevard Winston-Churchill.

1830: coalition, grèves, bris de machines, dans l’imprimerie parisienne

Les amis et camarades de l’IHS CGT du Livre Parisien m’ont fait l’honneur de publier dans leur revue HistoLivre N°16, les fruits d’un court travail que je leur avais communiqué sur une « coalition d’ouvriers imprimeurs à Paris en 1830 », travail que j’ai effectué dans le cadre d’une recherche plus vaste sur les grandes grèves de 1830 en région rouennaise. Merci à eux !

Film à voir: Les jours heureux

Entre mai 1943 et mars 1944, sur le territoire français encore occupé, seize hommes appartenant à tous les partis politiques, tous les syndicats et tous les mouvements de résistance vont changer durablement le visage de la France.

Ils vont rédiger le programme du Conseil National de la Résistance intitulé magnifiquement : « Les jours heureux ».

Ce programme est encore au cœur du système social français puisqu’il a donné naissance à la Sécurité sociale, aux Retraites par répartition, aux Comités d’entreprises, au Statut des fonctionnaires, etc.

Saluez riches heureux ces pauvres en haillons !

Hier (1924) c’était Douarnenez (France)

Aujourd’hui c’est au Bangladesh

Oui, saluez riches heureux, ces pauvres en haillons, car ce sont eux qui gagnent vos millions ! Et vous être toujours de plus en plus riches !

Paroles de la chanson « Saluez Riches Heureux » :