Mais pourquoi les communistes sont-ils si faibles?

Une piste de réflexion, dont je partage les grandes lignes. Après la disparition des fondateurs, l’abandon de l’ambition de faire monter des militants ouvriers, formés dans la lutte au sein des entreprises et des services publics a été la règle. Les collaborateurs des anciens élus ont pris la place et évincé les syndicalistes.

1870, une défaite choisie.


La Commune de Paris – Annie Lacroix-Riz… par association-lahg

Intervention d’Annie Lacroix-Riz au colloque « Henri Guillemin et la Commune – le moment du peuple ? », le 19 novembre 2016 à Paris.

Historienne, ancienne élève de l’ENS, agrégée d’histoire, docteur d’Etat, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université Paris VII-Denis Diderot

Thème : 1870, une défaite choisie.